fran55

Views:
 
Category: Entertainment
     
 

Presentation Description

No description available.

Comments

Presentation Transcript

Ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Pédagogie Explicite : 

Ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Pédagogie Explicite Sans jamais oser le demander à votre conseiller pédagogique… Association “La 3e voie…” pour la diffusion de l’enseignement explicite Diaporama réalisé par Françoise Appy www.3evoie.org

1 . Un parti pris pédagogique : 

1 . Un parti pris pédagogique Pédagogie de transmission des savoirs Le savoir est une compétence habilitante : c’est l’indispensable contenu sans lequel aucune forme de raisonnement ou de réflexion n’est possible Pragmatisme, efficacité et professionnalisme sont les maîtres mots

2 . Principe de base : 

2 . Principe de base Procédure centrée sur : Le contenu à transmettre Sa compréhension par les élèves Son maintien en mémoire Afin : D’arriver au surapprentissage ou automatisation des savoirs.

3. Place et rôle du maître : 

3. Place et rôle du maître Le maître n’est pas au centre Il n’est pas un animateur Il est le garant d’une transmission efficace Il est un professionnel de l’intervention pédagogique

4 . Place et rôle de l’élève : 

4 . Place et rôle de l’élève L’enfant devient un élève L’école développe chez lui des attitudes scolaires : Appétit de savoir Sens de l’effort Goût du travail bien fait Organisation du travail Analyse des erreurs Justification des choix Mémoire Automatismes scolaires

5. Gestion de la classe : 

5. Gestion de la classe Ou ensemble de règles favorisant les apprentissages scolaires : Planification : prévoir et prévenir, organiser des routines Interactions avec les élèves : règles de conduite, rapport maître/élève, responsabilisation des élèves, supervision du travail, maintien du rythme de travail Évaluations des comportements : éviter les punitions, doser les éloges, utiliser les critiques avec prudence

6 . Les origines de l’enseignement explicite : le Direct Instruction : 

6 . Les origines de l’enseignement explicite : le Direct Instruction Le Direct Instruction est mis au point par Siegfried Engelmann en 1960 À partir de 1976, Barak Rosenshine, professeur et chercheur en psychologie cognitive (université de l’Oregon), décrit la pédagogie explicite Plus récemment les travaux en langue française de Clermont Gauthier et son équipe (université Laval, Québec)

7 . Une efficacité reconnue : 

7 . Une efficacité reconnue Le projet Follow Through (1968-1995) conclut que le Direct Instruction est le plus efficace pour : les apprentissages de base : lecture, écriture, calcul les habiletés intellectuelles : résolution de problèmes la dimension affective : image et estime de soi

Slide 9: 

Autres études : Herman (1999) : l’efficacité du Direct Instruction est confirmée NRP - National Reading Panel (2000) : étude sur la lecture montrant l’efficacité des méthodes systématiques et phonologiques Borman (2003) : le Direct Instruction arrive en tête dans une comparaison de 29 modèles pédagogiques Ainsi que : Gersten et Baker (2001), pour l’écriture Swanson et Lee (2001), pour les élèves du Secondaire en difficultés Baker, Gersten et Lee (2002), pour les mathématiques

8 . Les six fonctions pédagogiques selon B. Rosenshine : 

8 . Les six fonctions pédagogiques selon B. Rosenshine Rappel ou révision de la notion précédente Présentation du nouveau contenu Pratique guidée Correction et rétroaction Pratique autonome Révisions hebdomadaires et mensuelles

9 . Déroulement d’une leçon : 

9 . Déroulement d’une leçon Mise en situation Présentation de l’objectif d’apprentissage Annonce des résultats attendus Annonce de l’organisation de la séance Rappel des connaissances préalables nécessaires

Slide 12: 

Exposé (démonstration, modelage) Lien avec les connaissances antérieures (principe cumulatif des connaissances) Présentation en petites unités Présentation du simple au complexe de manière claire Nombreux exemples et contre-exemples Le maître raisonne à haute voix Abondantes questions posées

Slide 13: 

Pratique guidée Nombreux exercices aux élèves Le maître vérifie la compréhension et accompagne les élèves Corrections avec rétroactions Un taux de réussite élevé (80 %) avant de passer à la suite Elle permet le surapprentissage Deux étapes : Unicisation : assemblage des habiletés, élèves encore lents Automatisation : moment de la réussite rapide

Slide 14: 

Pratique autonome (ou indépendante) Intervient quand les élèves ont un niveau de maîtrise suffisant Le maître est moins présent Les élèves peuvent demander de l’aide au maître, à un tuteur… Elle peaufine le surapprentissage

Slide 15: 

Objectivation (ou fermeture). Acte d’extraire les connaissances, concepts ou habiletés essentiels afin de les placer mémoire à long terme. Cela permet de : Marquer la fin de la leçon Aider à l’organisation des apprentissages dans la mémoire Aider à avoir une image cohérente et éviter les confusions Renforcer les points essentiels

Slide 16: 

Révisions Hebdomadaires Mensuelles Participent au surapprentissage Permettent de vérifier la compréhension Taux de réussite de 95 %

Slide 17: 

Évaluations Fréquentes Variées Courtes et rapides En rapport direct avec ce qui a été enseigné Évaluations sommatives avec modération Évaluations formatives avec détermination des seuils de réussite

10 . Caractéristiques d’une école efficace : 

10 . Caractéristiques d’une école efficace Les études montrent que les écoles efficaces ont des pratiques renvoyant à la pédagogie explicite (Reynolds 2002) Un leadership fort de la direction de l’école Des attentes élevées à l’endroit de la performance scolaire de tous les élèves Un climat ordonné et respectueux Une priorité accordée aux matières de base Un suivi des progrès des élèves.

11 . Caractéristiques d’un maître efficace : 

11 . Caractéristiques d’un maître efficace Augmente la fluidité de la pratique Renvoie à des savoirs et habiletés connus Présente les notions du simple au complexe Vérifie constamment la compréhension Donne de nombreux exemples et contre-exemples Pose de multiples questions : l’élève n’est jamais passif Pratique la rétroaction Fait pratiquer jusqu’à l’automatisation Utilise des routines Pratique les révisions hebdomadaires et mensuelles

12 . Enseignement explicite ≠ Enseignement traditionnel : 

12 . Enseignement explicite ≠ Enseignement traditionnel Pédagogie traditionnelle: tradition pédagogique antérieure aux années 70 reposant sur un savoir-faire, n’ayant pas été passée au crible de l’expérimentation, n’ayant pas été définie théoriquement

Slide 21: 

Différences entre pédagogie traditionnelle et pédagogie explicite Place du maître : il est le modèle en pédagogie traditionnelle et occupe la place centrale Peu de rappel des connaissances antérieures Modelage insuffisant Pratique guidée trop courte La pratique autonome vient trop vite Rétroaction insuffisante Échec attribué à l’élève

13. A qui s’adresse l’enseignement explicite ? : 

13. A qui s’adresse l’enseignement explicite ? Aux élèves en difficulté particulièrement, mais aux autres aussi Aux enseignants soucieux : Des progrès de leurs élèves D’efficacité De rendre leurs classes actives et intéressées

14 . Quelques mots clés de l’enseignement explicite : 

14 . Quelques mots clés de l’enseignement explicite Rétroaction : correction argumentée en réponse aux erreurs des élèves Du simple au complexe : présenter une notion à la fois et s’assurer qu’elle est acquise avant de passer à la suivante ; découper en autant d’étapes que nécessaire

Slide 24: 

Surapprentissage : apprentissage conduit jusqu’au point de l’automatisation. L’automatisation libère ainsi la mémoire de travail Théorie de l’apprentissage (ou principe cumulatif) : les connaissances nouvelles viennent s’agréger à celles déjà installées et forment un capital. Plus les connaissances de départ sont larges, plus nombreuses seront les analogies disponibles pour assimiler les nouveautés, plus facile sera la compréhension et l’acquisition

« Si l’élève n’a pas appris, c’est que le maître n’a pas enseigné. » Siegfried Engelmannfondateur du Direct Instruction : 

« Si l’élève n’a pas appris, c’est que le maître n’a pas enseigné. » Siegfried Engelmannfondateur du Direct Instruction

authorStream Live Help