Exploration rein

Views:
 
Category: Entertainment
     
 

Presentation Description

No description available.

Comments

By: rirififiloulou (121 month(s) ago)

great please can i downloade it plzzzzzzzzzzz

By: tofa1981 (124 month(s) ago)

good

By: BIOCHMED (124 month(s) ago)

good

By: mydoct (125 month(s) ago)

good

By: salimsami (126 month(s) ago)

Good one i like it,

Presentation Transcript

EXPLORATION BIOCHIMIQUE DU REIN : 

EXPLORATION BIOCHIMIQUE DU REIN

Les principales fonctions du rein : 

Les principales fonctions du rein Régulation de l’équilibre hydro électrolytique et acido-basique Excrétion des produits du métabolisme des protéines et des acides nucléiques : urée, créatinine, acide urique, … Fonction endocrine : synthèse d’érythropoïétine, de rénine, de 1,25 dihydroxycholécalciférol

LES FONCTIONS RENALES : 

LES FONCTIONS RENALES

Slide 4: 

Élimination de substances du plasma ou ajout. Régulation de l'eau et des électrolytes Volume plasmatique Os molarité B) Élimination des déchets du métabolisme sanguin via les urines équilibre acide base Urée, Acide urique, créatinine, bilirubine, Hormones Élimination de substances chimiques exogènes (médicaments, insecticides,...) C) Glucogénèse (20% en cas de jeun)

Slide 5: 

D) Fonctions endocriniennes 1,25 dihydroxyvitamine D forme active de la vit D rôle dans le métabolisme du Ca++ Erytropoiétine Contrôle de la production des érythrocytes Source principale (+foie) Stimulée par la réduction de O2 rénal Rénine enzyme impliquée dans le système Rénine-Angiotensine transforme l'Angitensinogène en angiotensine I isoformes tissulaires : cerveau, coeur, utérus, endothélium

Slide 6: 

ANATOMIE (1)L’appareil urinaire Aorte Artère rénale Uretère Vessie Veine cave inférieure Glande surrénale Hile Veine rénale Urètre Rein

ANATOMIE (2b)Coupe longitudinale d’un rein : 

ANATOMIE (2b)Coupe longitudinale d’un rein Pyramide de Malpighi Papille rénale Colonne de Bertin Calice Veine rénale Artère rénale Bassinet Uretère Cortex Medulla Capsule

ANATOMIE (2)Coupe longitudinale d’un rein : 

ANATOMIE (2)Coupe longitudinale d’un rein Pyramide de Malpighi Papille rénale Colonne de Bertin Calices Veine rénale Artère rénale Bassinet Uretère Cortex Medulla Capsule

ANATOMIE (3)Le néphron, unité fonctionnelle du rein : 

ANATOMIE (3)Le néphron, unité fonctionnelle du rein Tube contourné proximal (TCP) Capsule de Bowman Anse de Henlé Tube contourné distal (TCD) Tube collecteur de Bellini

ANATOMIE (4)Vascularisation du néphron : 

ANATOMIE (4)Vascularisation du néphron Capillaires péritubulaires Artère Artériole afférente Glomérule de Malpighi Artériole efférente Vasa recta Veine

FILTRATION (1)Définition : 

FILTRATION (1)Définition Passage de l’eau et des solutés du plasma vers les tubules rénaux pour former l’urine primitive FILTRATION =

FILTRATION (2)Structure de la membrane de filtration : 

FILTRATION (2)Structure de la membrane de filtration Capsule de Bowman Glomérule Endothélium fenestré Podocyte Lames basales Pédicelle

FILTRATION (3)Mécanisme de la filtration : 

FILTRATION (3)Mécanisme de la filtration Sang Urine primitive Pressionhydrostatiqueglomérulaire 55 mmHg Pression hydrostatiquecapsulaire 15 mmHg Pression oncotique 30 mmHg Pnf = (55 mmHg) - (30 mmHg + 15 mmHg) = 10 mmHg Pression nette de filtration (Pnf)

Slide 15: 

Le travail rénal : réabsorption de Na+ La consommation d'O2 Filtration glomérulaire Déclenche … Processus débit dépendant

Slide 16: 

Filtration glomérulaire 55 mmHg 30 mmHg 15 mmHg Liquide tubulaire P nette de filtration = 10 mmHg Artériole afférente Artériole efférente Capsule de Bowman Glomérule PCG - posm -PT = P nette de filtration 55 mmHg- 30 mmHg - 15 mmHg = 10 mmHg PCG= P hydrostatique capillaire(P sanguine) posm= Dp dû aux protéines plasmatiques PT = P créée par le fluide dans la capsule PT posm PCG

Slide 17: 

20% volume filtré 80% Volume de plasma entrant dans l ’artériole afférente (100% Glomérule Capsule de Bowman 99 % du volume plasmatique entré dans le rein Circulation systémique Réabsorption de 19 % des 20% filtrés Excrétion de 1 % des 20% filtrés

Slide 18: 

du flux sanguin rénal de P hydrostatique du glomérule - Pression artérielle - Constriction artériole efférente ou afférente de P hydrostatique dans la capsule - Obstruction uretère - Oedème du rein de [protéines plasmatiques ] - hypoprotéinémie du Kf - Néphrites, diabète Facteurs modifiant la FG

REABSORPTION (1)Observation et définition : 

REABSORPTION (1)Observation et définition Retour de substances de la lumière du tube rénal vers le sang des capillaires péritubulaires REABSORPTION =

REABSORPTION (2)Mécanisme : 

REABSORPTION (2)Mécanisme glucose Réabsorption tubulaire active (cotransport avec Na+ au niveau du TCP + anse de Henlé) : acides aminés acide lactique vitamines certains ions (Na+, H+) eau (suit le Na+ par osmose = réabsorption obligatoire) Réabsorption tubulaire passive : anions (HCO3-, Cl-) Il existe un taux maximal de réabsorption lié au nombre de transporteurs disponibles (ex : glucose)

SECRETION (1)Observation et définition : 

SECRETION (1)Observation et définition Passage de molécules (du sang des capillaires vers le filtrat) en traversant les cellules tubulaires SECRETION =

FORMATION DE L’URINERécapitulatif : 

FORMATION DE L’URINERécapitulatif Glomérule Artériole efférente Capillaires péritubulaires Artériole afférente Artère Tubule rénal Capsule de Bowman Filtration (eau, glucose, ions, déchets azotés, etc.) Réabsorption (eau, glucose, ions, urée, acides aminés, etc.) Sécrétion (ammoniac, certains médicaments) Vers les veines URINE

REGULATION DE LA FONCTION RENALE (1)Excrétion hydrique : réabsorption obligatoire de l’eau : 

REGULATION DE LA FONCTION RENALE (1)Excrétion hydrique : réabsorption obligatoire de l’eau Surtout dans le tube contourné proximal (TCP) L'eau suit le sodium par osmose Réabsorption du Na+ ? le milieu autour du tubule devient hypertonique ? l'eau suit par osmose Représente environ 80% de l’eau réabsorbée Est une conséquence de la réabsorption par transport actif du Na+ au niveau du TCP (presque tout le Na+ est réabsorbé à ce niveau)

REGULATION DE LA FONCTION RENALE (2)Excrétion hydrique : réabsorption facultative de l’eau : 

REGULATION DE LA FONCTION RENALE (2)Excrétion hydrique : réabsorption facultative de l’eau Sous le contrôle de l'hormone antidiurétique ou ADH (ou vasopressine) sécrétée par l'hypophyse. ADH augmente la perméabilité à l'eau du tubule collecteur ? ADH ? ? réabsorption ? urine moins abondante et plus concentrée ? ADH ? ? réabsorption ? Se fait au niveau du tube contourné distal (TCD) et du tube collecteur (surtout). Représente environ 20% de l’eau réabsorbée urine abondante et diluée

REGULATION DE LA FONCTION RENALE (3)Mécanisme de la réabsorption obligatoire de l’eau : 

? P.osmotique REGULATION DE LA FONCTION RENALE (3)Mécanisme de la réabsorption obligatoire de l’eau Neurohypophyse Tube contourné distal Tube collecteur ADH ? Réabsorption d’eau ? volémie? pression osmotique ? volémie

Slide 26: 

CLAIRANCE

Slide 27: 

CLAIRANCE Volume de plasma « débarassé » d’une substance

Slide 28: 

Clairance d ’une substance (« clearance ») Q substance « X » filtrée = [X] plasmatique (PX) . FG ml / min mg / ml mg / min Tubules Ajouter Q « X » supplémentaire (sécrétion) Enlever une partie ou la totalité de « X » (réabsorption) Ajouter ou enlever selon l ’endroit du tube Q nette de « x » transférée (TX) mg/min

Slide 29: 

100 ml plasma filtré Filtration (100 ml/min) Molécule inuline Capillaires péritubulaires 100% inuline excrétée 100 ml réabsorbé 0% inuline réabsorbée Clairance inuline = 100 ml/min 1 2 3 4

Slide 30: 

100 ml plasma filtré Filtration (100 ml/min) Molécule glucose Capillaires péritubulaires 0% glucose excrétée 100 ml réabsorbé 100% glucose réabsorbé Clairance glucose = 0 ml/min 1 2 3 4

Slide 31: 

100 ml plasma filtré Filtration (100 ml/min) Molécule pénicilline Capillaires péritubulaires Q excrétée > Q filtrée 100 ml réabsorbé 0% pénicilline réabsorbée Clairance pénicilline =150 ml/min 1 2 3 4 pénicilline sécrétée

Slide 32: 

Q substance « X » excrétée par minute dans l ’urine Q X excrétée = UX.VU = Q X filtrée + Q X nette transférée par les tubules mg/ml ml/min mg/min mg/min mg/min UX= Concentration de X dans l ’urine VU= Débit urinaire ° °

Slide 33: 

Q « X » filtrée = PX . FG réabsorbée ni réabsorbée ni sécrétée sécrétée Tx = 0 Tx < 0 Tx > 0 Ex.: inuline Ex.: glucose Ex.: PAH A B C

Slide 34: 

Mesure de la filtration glomérulaire Utilisation d ’une substance qui: est totalement filtrable par le glomérule n ’est ni sécrétée, ni réabsorbée n ’est pas métabolisée par le rein n ’a pas d ’effet sur la fonction la rénale Q filtrée = Q excrétée PX = FG ml/min Masse = Volume . Concentration Q « X » filtrée = PX . FG Ex.: inuline

Slide 35: 

Acide para-aminohippurique Clairance la plus élevée car sécrétion tubulaire ++ Elimination en 1 seul passage Débit plasmatique Rénal (DPR) = CPAH = PPAH Débit sanguin rénal Cin / DPR = fraction filtrée = +/- 0,16 à 0,2

Slide 36: 

Excrétion Sécrétion Filtration 40 80 120 160 PAH (mg/min) PAH plasmatique (mg/%) 20 40 80 60

Slide 37: 

Concentration plasmatique (mg/ml) Excrétion urinaire (mg/min) Tm Tm Sécrétion tubulaire Filtration glomérulaire Réabsorption tubulaire PAH Inuline Glucose

Slide 38: 

Acides aminés, glucose, urée, acide urique, Na+, K+, Ca2+, Mg2+, SO42-, PO42-, Cl-, HCO3- Na+ K+ Cl- Ca2+ Mg2+ H+ NH4+ acide urique PAH, etc Na+, Cl-, H2O, urée H2O (K+), H+, NH3 H2O, Na+, Cl-,urée (K+), H+, NH3

Slide 39: 

CLAIRANCE Volume de plasma « débarassé » d’une substance

Slide 40: 

Clairance d ’une substance (« clearance ») Q substance « X » filtrée = [X] plasmatique (PX) . FG ml / min mg / ml mg / min Tubules Ajouter Q « X » supplémentaire (sécrétion) Enlever une partie ou la totalité de « X » (réabsorption) Ajouter ou enlever selon l ’endroit du tube Q nette de « x » transférée (TX) mg/min

Slide 41: 

100 ml plasma filtré Filtration (100 ml/min) Molécule inuline Capillaires péritubulaires 100% inuline excrétée 100 ml réabsorbé 0% inuline réabsorbée Clairance inuline = 100 ml/min 1 2 3 4

Slide 42: 

100 ml plasma filtré Filtration (100 ml/min) Molécule glucose Capillaires péritubulaires 0% glucose excrétée 100 ml réabsorbé 100% glucose réabsorbé Clairance glucose = 0 ml/min 1 2 3 4

Slide 43: 

100 ml plasma filtré Filtration (100 ml/min) Molécule pénicilline Capillaires péritubulaires Q excrétée > Q filtrée 100 ml réabsorbé 0% pénicilline réabsorbée Clairance pénicilline =150 ml/min 1 2 3 4 pénicilline sécrétée

Slide 44: 

Q substance « X » excrétée par minute dans l ’urine Q X excrétée = UX.VU = Q X filtrée + Q X nette transférée par les tubules mg/ml ml/min mg/min mg/min mg/min UX= Concentration de X dans l ’urine VU= Débit urinaire ° °

Slide 45: 

Q « X » filtrée = PX . FG réabsorbée ni réabsorbée ni sécrétée sécrétée Tx = 0 Tx < 0 Tx > 0 Ex.: inuline Ex.: glucose Ex.: PAH A B C

Slide 46: 

Mesure de la filtration glomérulaire Utilisation d ’une substance qui: est totalement filtrable par le glomérule n ’est ni sécrétée, ni réabsorbée n ’est pas métabolisée par le rein n ’a pas d ’effet sur la fonction la rénale Q filtrée = Q excrétée PX = FG ml/min Masse = Volume . Concentration Q « X » filtrée = PX . FG Ex.: inuline

Slide 47: 

Acide para-aminohippurique Clairance la plus élevée car sécrétion tubulaire ++ Elimination en 1 seul passage Débit plasmatique Rénal (DPR) = CPAH = PPAH Débit sanguin rénal Cin / DPR = fraction filtrée = +/- 0,16 à 0,2

Slide 48: 

Excrétion Sécrétion Filtration 40 80 120 160 PAH (mg/min) PAH plasmatique (mg/%) 20 40 80 60

Slide 49: 

Concentration plasmatique (mg/ml) Excrétion urinaire (mg/min) Tm Tm Sécrétion tubulaire Filtration glomérulaire Réabsorption tubulaire PAH Inuline Glucose

Slide 50: 

Acides aminés, glucose, urée, acide urique, Na+, K+, Ca2+, Mg2+, SO42-, PO42-, Cl-, HCO3- Na+ K+ Cl- Ca2+ Mg2+ H+ NH4+ acide urique PAH, etc Na+, Cl-, H2O, urée H2O (K+), H+, NH3 H2O, Na+, Cl-,urée (K+), H+, NH3

Slide 51: 

II. EXPLORATION STATIQUE DE LA FONCTION RENALE

Slide 52: 

Urée sanguine (2,5-6,6 mmol/L) Créatinine : sang (55-120mol/L) et clairance (vol/min) = en mL/min Ionogramme sanguin Electrolytes - osmolalité pH - [bicarbonate] Investigation de la fonction rénale

Slide 53: 

Manifestations urinaires des maladies rénales Protéinurie : normale < 150 mg/j adulte < 300 mg/ j adolescent pathologique > 750 mg/j néphropathie < 3 g/L glomérulopathie > 3 g/L idem + syndrome néphrotique b2 microglobulinémie urinaire : ? en cas de lésion du tube proximal (à corréler à la [ plasmatique] et à la créatininémie) Hématurie : lésions des voies urinaires ou du glomérule Leucocyturie : 0 - 300 000/h Bactériurie : < 100 000 clones/mL d'urine prélevée stérilement Investigation de la fonction rénale

Fonction glomérulaire : 

Fonction glomérulaire Filtration du plasma (120 ml/min) et élaboration de l’urine primitive Évaluée par : créatininémie clairance de la créatinine - urémie Évaluent l’efficacité de la filtration (élimination de métabolites) - protéines urinaires Évalue l’intégrité du filtre glomérulaire

Protéinurie : 

Protéinurie Il existe une protéinurie physiologique, non décelable par les techniques classiques. Si de plus grandes quantités sont décelées (plus de 250 mg /24 heures), cela signifie que la membrane glomérulaire est lésée. La protéinurie est l’une des premières manifestations des affections rénales On peut doser de façon plus spécifique l’albumine urinaire, avec une sensibilité > bandelettes. Dans les conditions normales, le passage d’albumine dans l’urine est minime : <30 mg/24h.

Stades évolutifs de l’IR : 

Stades évolutifs de l’IR Selon la valeur du débit de filtration glomérulaire, évalué par la clairance de la créatinine. Stade 1 : Maladie rénale chronique : DFG > 60 ml/min Stade 2 : Insuffisance rénale modérée : DFG 30 à 59 ml/min Stade 3 : Insuffisance rénale sévère : DFG 15 à 29 ml/min Stade 4 : Insuffisance rénale terminale : DFG <15 ml/min

Slide 57: 

II.1 Les examens sanguins II.1.1 Créatininémie II.1.2 Urée plasmatique II.1.3 Ionogramme plasmatique …….. II. 1.4 Calcémie et phosphorémie

Slide 58: 

CLAIRANCE (CLEARANCE ) Un coefficient d’épuration plasmatique volume de plasma épuré d’une substance dans une unité de temps La clairance d’une substance éliminée que par filtration glomérulaire (fg) mesure la fg

Slide 59: 

Q 1 Q2

Slide 60: 

Q 1 Q2 Q1= [P] x Fg ml/mn Q2= [U] x V ml/mn Q1 = Q2 [P] x Fg = Vx [U] Fg= [U] x V / [P]

Slide 61: 

CREATININE ENDOGENE Produit du catabolisme musculaire Espace de dilution : l’eau totale Dosage facile Taux sanguin fixe Elimination : filtration glomérulaire

Slide 62: 

La créatinine est un déchet métabolique azoté produit terminal du catabolisme de la créatine musculaire. Pour un individu donné, la production de créatinine est stable et dépend essentiellement de sa masse musculaire. La production et donc la concentration plasmatique de créatinine sont relativement constantes au cours du nycthémère (la fluctuation de concentration plasmatique est inférieure à 10 % sur 24 heures).

Slide 63: 

Créatininémie et Clairance Pour un individu à masse musculaire fixe et Fg stable la créatininémie est fixe. Q1 = Q2 = 3,5 mmol / m2 / 24 h (enfant) = 10 à 16 mmol / 24 h ( adulte ) Son taux plasmatique est proportionnel à la Fg L’élimination de la créatinine est constante mais le stockage dans le corps augmente en cas de baisse de la filtration glomérulaire.

Slide 64: 

Transferts tubulaires Cas d’une substance ne subissant pas de transfert tubulaire Clairance = DFG = [U]V / P Substance subissant un transfert tubulaire Transfert tub net = quantité filtrée – quantité excrétée T = (DFG x [ P ]) - [U]V Absence de transfert : T = 0 Secrétion : T<0 Réabsorption : T>0 Transferts actifs : limités par un Tm Transferts passifs : non limités

L’urée : 

L’urée L'urée est un catabolite azoté terminal de petit PM (60 D) qui traverse librement les membranes cellulaires. La concentration plasmatique d'urée est de 3-7 mmol/l. Soit 0.10 - 0.55 g/l

Slide 66: 

1. La diffusion : L'urée diffuse passivement depuis le liquide tubulaire vers les capillaires péritubulaires, si bien que la clairance de l'urée est inférieure au DFG.

Slide 67: 

2. La réabsorption : La réabsorption d'urée dépend étroitement du débit intratubulaire d'eau ; quand le débit urinaire est faible, la réabsorption passive augmente et la clairance diminue en conséquence.

Slide 68: 

3. les facteurs de variation de sa concentration plasmatique : La concentration plasmatique d'urée dépend de trois facteurs : la fonction rénale (le DFG) ; le débit urinaire, fonction de débit urinaire faible, déshydratation et contraction volémique la production d'urée qui varie elle-même selon l'apport protidique alimentaire et le catabolisme protéique (traumatisme musculaire, saignement digestif, traitement glucocorticoïde, etc…)..

INSUFFISANCE RÉNALE FONCTIONNELLE : 

INSUFFISANCE RÉNALE FONCTIONNELLE -Bas débit sanguin rénal -Hypovolémie "vraie" -déshydratation -Insuffisance cardiaque -Cirrhose -Syndrome Néphrotique -Sténose des artères rénales

Arguments : 

Arguments Clinique +++ Ionogramme urinaire, urée (échantillon) Na u < 10 mmol/l Na/K < 1 U/P urée > 10

INSUFFISANCE RÉNALE ORGANIQUE : 

INSUFFISANCE RÉNALE ORGANIQUE

STRATÉGIE DIAGNOSTIQUE : 

STRATÉGIE DIAGNOSTIQUE Anamnèse ++++ Examen clinique exhaustif +++ (1) IR fonctionnelle ? (2) IR Obstructive ? (3) IR Organique

Slide 73: 

Insuffisance rénale aiguë Prérénales - déficit de perfusion Intrarénales - organique Post-rénales - occlusion des voies urinaires Répond à plusieurs causes …

Slide 74: 

Insuffisance rénale aiguë Réduction du volume circulatoire effectif : choc ? FG, ? rénine, ? réabsorption Na, ? urée et créatinine Ischémie rénale : ? rénine - angiotensine - aldostérone sur contenu vasculaire conservé ? hypertension Urée et créatinine ? si ischémie grave, bilatérale Causes prérénales

Slide 75: 

Glomérulopathies Glomérulonéphrites : post-infectieuses (streptocoque b hémolytique) des maladies auto-immunitaires microangiopathies (Henoch-Schönlein) ? FG, hématurie, protéinurie, œdèmes, urée ? Syndromes néphrotiques : purs ou secondaires à des glomérulonéphrites (ou à des atteintes glomérulaires) protéinurie > 3 g/24 h ? 20 g/ 24 h hypoalbuminémie, hypercholestérolémie œdèmes Néphrites interstitielles : dommages glomérulaires secondaires hyporéninémie, perte de sels,hyperkaliémie acidose métabolique Causes intrarrénales Insuffisance rénale aiguë

Slide 76: 

Lithiases : oxalate calcique acide urique cystine Adénome prostatique Hydronéphrose Recherche d'une affection métabolique : hyperparathyroïdedéficience en xanthine oxydasegoutte (cristaux d’adénine)cystinurie acidose tubulairehyperoxalurie (cristaux oxalate) Insuffisance rénale aiguë Causes post-rénales + effets de traitements, régime, déshydratation

Slide 77: 

Le syndrome urémiqueInsuffisance rénale chronique Perte de masse tissulaire fonctionnelle Chute de FG à < 10 % N 1. Urée et créatinine ?? 2. Désordres électrolytiques : K ?, acidose métabolique, PO4 ? 3. Anémie - dysfonction des leucocytes, des plaquettes 4. Ostéodystrophie : hypo puis hypercalcémie (PTH ?) hyperphosphatémie 5. Hyperuricémie

INSUFFISANCE RENALE : 

INSUFFISANCE RENALE L'insuffisance rénale est un syndrome qui exprime l'adaptation de l'organisme à la suppression plus ou moins totale du fonctionnement rénal. Cliniquement : - si l'agression rénale est brutale, se constitue en quelques heures : c'est l'insuffisance rénale aigue - si l'agression est progressive (mois, années) on parle d'insuffisance rénale chronique,

PHYSIOPATHOLOGIE : INSUFFISANCE RENALE AIGUE : 

PHYSIOPATHOLOGIE : INSUFFISANCE RENALE AIGUE 1 - De l'insuffisance rénale aiguë fonctionnelle à l'IRA organique Le fonctionnement rénal est réglé par le débit sanguin rénal. Celui-ci représente 15 à 20 % du débit cardiaque soit 800 à 1200 ml/min. Le débit urinaire est de l'ordre de 1500 à 2500 ml/min. Le débit de filtration glomérulaire est compris entre 100 et 120 ml/min. 2 - L'autorégulation rénale permet le maintien d'une fonction normale et constante dans une marge de variation de perfusion rénale considérable. Lorsque les moyens d'adaptation à une diminution du débit sanguin rénal (collapsus, hémorragie, déshydratation, etc...) sont dépassés, se constitue une insuffisance rénale aiguë.

3 - L'insuffisance rénale aiguë rend compte de : : 

3 - L'insuffisance rénale aiguë rend compte de : - la diminution du débit urinaire, - l'altération des fonctions d'excrétion et de régulation métabolique. Il s'en suit l'augmentation dans le sang des principaux marqueurs fonctionnels : urée, créatinine, acide urique. La régulation de l'élimination des électrolytes est perturbée, se constitue une acidose métabolique.

Slide 81: 

4 - Lorsque le parenchyme rénal ne souffre pas trop de cette ischémie qui peut être rapidement corrigée, le fonctionnement du néphron reste conservé. Le rein est capable de récupérer, même dans ces conditions de contrainte, le maximum d'eau et de sodium ("pour remplir l'espace vasculaire") et d'éliminer de façon adapté des osmoles, sous formes de déchets azotés : potassium, protons, etc... Ceci est reflété au lit du malade par : - la diminution du débit urinaire qui est compris entre 300 et 500 ml/24 h ce qui définie une oligo-anurie, -

Slide 82: 

diminution drastique des quantités de sodium urinaire, inférieure à 20 ml/24 h, - le maintien de l'élimination urinaire du potassium (environ 1 mmol/Kg de poids corporel/jour), - le rapport urinaire sodium/potassium qui est inférieur ou égal à l'unité, - l'augmentation de la clairance osmotique avec : - l'augmentation de la concentration urinaire de l'urée, le rapport urée urinaire/urée sanguine étant supérieure à 10. En présence d'une telle formule, une réanimation bien conduite restaure un fonctionnement rénal normal. Cette situation d'insuffisance rénale aiguë réversible est dénommée en insuffisance rénale aiguë fonctionnelle.

Slide 83: 

5 - Lorsque l'ischémie rénale est trop profonde et prolongée, le parenchyme rénal va être altéré par l'hypoxie. Plus celle-ci est intense plus les cellules tubulaires seront détruites (nécrose ischémique). Si une biopsie rénale était pratiquée, elle montrerait des lésions de néphrite aiguë tubulo-interstitielle. Cette lésion signe bien l'atteinte organique du parenchyme rénal où les néphrons perdent leur capacité fonctionnelle.

INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE : 

INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE 1 - La destruction fonctionnelle des reins est la conséquence de tous les types d'agressionorganique. Cette situation, extrêmement fréquente, a souvent un début insidieux et reste longtemps cliniquement asymptomatique. C'est dire l'attention qu'il faut porter à son dépistage précoce Par la mesure répétée de la créatininémie et le calcul de la clairance de la creatinine pour estimer la filtration glomérulaire .

Slide 85: 

tentative de classement pratique de l'insuffisance rénale chronique basée sur la clairance de la créatinine a été proposée : insuffisance rénale légère : 80 à 60 ml/min, insuffisance rénale modérée : 60 à 30 ml/min, insuffisance rénale grave : 30 à 10 ml/min, - insuffisance rénale terminale : inférieure à 10 ml/min.

authorStream Live Help