groenland marion-célia

Views:
 
Category: Entertainment
     
 

Presentation Description

No description available.

Comments

Presentation Transcript

Une semaine à Saattut avec le projet Comenius 2011-2013. Des hommes entre terre et mer d'hier à demain:

Une semaine à Saattut avec le projet Comenius 2011-2013. Des hommes entre terre et mer d'hier à demain

Sommaire :

Sommaire I) Avant le voyage II) Le voyage III) Le séjour au « sas » Uummannaq IV) La semaine à Saattut

I) Avant le voyage:

I) Avant le voyage Préparatifs du voyage au Groenland On a préparé notre voyage avant aussi, en faisant des expositions sur chaque pays du projet dans le hall du collège. Nous sommes toutes les deux allées voir une exposition à la médiathèque de Granville sur les régions polaires. On a dû aussi faire notre valise, ce qui signifiait, prendre des vêtements chauds, tout ça en faisant attention de respecter les 20 kg autorisés. Nous avons pris des vêtements de ski comme des manteaux et des pantalons mais aussi des après-ski. Pour l'argent, la mère de Marion a fait changer pour chacune 100 € en couronnes danoises à la banque. Nous avons aussi acheté des cadeaux pour nos hôtes d'Uummannaq et pour nos familles d'accueil à Saattut.

II) Le voyage:

II) Le voyage Le jeudi 4 avril, nous nous sommes données rendez-vous à la gare pour prendre le train Granville-Paris à 8h30. Arrivées à Paris, nous avons rencontré un ancien professeur de musique du collège qui était en vacances. Nous sommes allées voir une exposition  « Pour l'amour du Groenland » à la maison du Danemark sur les Champs Élysées. Ensuite, nous nous sommes envolées de l'aéroport de Roissy pour aller à Copenhague où nous avons retrouvé les Norvégiens. La nuit, nous avons dormi à l'hôtel en ville et à 6h30, retour à l'aéroport pour prendre l'avion qui nous a emmenées jusqu'à Kangerlussuaq. Puis, c'est enchaîné une suite interminable de vols pour finir par l'hélicoptère jusqu'à Uummannaq

III) Le séjour au « sas » Uummannaq:

III) Le séjour au « sas » Uummannaq A l'héliport d'Uummannaq, nous avons été accueillies par Pierre Auzias et Annie Kerouedan, des Français venus vivre au Groenland, qui habitaient avant Granville. Annie est médecin à l'hôpital et Pierre travaille comme artiste. Passionnés par ce pays, ils nous ont beaucoup appris sur la culture groenlandaise. Nous avons assisté à une course de traineaux et fait des promenades avec eux vers le Nord d'Uummannaq. Nous sommes même allées jusqu'à la « maison du Père Noël ». Ils nous ont aussi emmené sur les lacs gelés.

PowerPoint Presentation:

Ce que j'ai appris pendant cette période : - Annie nous a dit que les gens saignaient souvent du nez à cause de l'air qui est très sec. -La « maison du père noël » à Uummannaq a été construite pour les besoins de la série danoise « la bande de lutins » . - Quand on saigne trop longtemps du nez, il faut de l’adrénaline liquide sur une mèche et se la mettre dans le nez mais pas plus de 10 minutes. - D'après certaines personnes, Uummannaq ne voudrait pas dire « cœur » à cause de la forme du rocher mais plutôt car Uummannaq est un pic et que quand les gens perdus voient un de ces pics, ils ont chauds au cœur. Uummannaq vu de l'hélicoptère Lacs gelés d'Uummannaq

IV) La semaine à Saattut:

IV) La semaine à Saattut Journée 1 : Nous nous sommes mis en route vers l'héliport d'Uummannaq accompagnées de Pierre Auzias et d'Annie Kerouedan. Ensuite nous sommes partis tous les six vers 10h30 en hélicoptère pour aller à Saattut, où l'on a été accueillis par toute l'école. Nous avons été accuillis à l'école qu'on nous a fait visiter. Après, on a fait un petit tour autour du village. Nous avons ensuite rejoint les familles d'accueil où nos valises nous attendaient déjà. Nous avons passé une partie de l'après-midi chez Gundil (correspondante de Célia) et sommes allées un peu dehors pour jouer avec les enfants.

PowerPoint Presentation:

Ce que j'ai appris aujourd'hui : -à Uummannaq : l'hélicoptère est le seul moyen de transport en ce moment car la glace est trop fragile pour les traîneaux et les bateaux ne peuvent pas encore passer. - il paraît que les Groenlandais veulent faire plaisir aux gens et donc disent oui à tout mais si cela ne les intéressent pas peut-être qu'ils ne feront pas. -Ils dorment souvent dans la même pièce, en tout cas, aucun des enfants n'a une chambre à lui. Notre comité d'accueil L'école de Saattut (30-35 élèves)

PowerPoint Presentation:

Journée 2 : Ce jour là, nous avons visité l'entreprise « Royal Greenland » avec les Norvégiens et Mathias, nous avons vu l'endroit où l'on découpe les poissons et celui où on les stocke. On y traite principalement du flétan, qui est envoyé au Japon. Ensuite, nous sommes allés sur la banquise pour poser des lignes qui comptaient 100 hameçons chacune, les élèves les avaient préparées pendant que l'on visitait Royal Greenland. Nous avons posé trois lignes en tout. Nous avons mangé de la soupe de poisson à l'école. Puis nous sommes parties en mini randonnée vers le point culminant de l'île qui est à 74 mètres au dessus de la mer. C'était l'un des quelques endroits dans le fjord d'Uummannaq depuis lequel l'on pouvait voir l’inlandsis, la calotte de glace qui recouvre la plus grande partie du pays. Le reste de la journée s'est passé dans les familles. Pour Marion, jeux dehors et pour Célia, initiation à la pêche au trou.

PowerPoint Presentation:

Mathias posant la ligne Bâtiment de Royal Greenland Point culminant duquel on voit l'inlandsis Ce que j'ai appris aujourd'hui : - « Saattut » veut dire « plat » (point culminant : 74 m au dessus du niveau de la mer) . - Comment on pose des lignes sous la glace. - Il y a une forte demande de flétan dans les pays asiatiques. - Les Groenlandais nous paraissent sans-gênes, car ils rotent à table, mais sans trouver cela malpoli. - Il ne faut pas se mettre dans les pistes des motos-neige et traîneaux car cela correspond à nos routes, et si des chiens passent on ne peut pas les arrêter donc il faut faire attention.

PowerPoint Presentation:

Journée 3 : A 9h30, nous sommes retournés sur la banquise pour remonter les lignes qui avaient été mise à l'eau le jour d'avant. Chacun ramena un grand nombre de flétans, mais on a eu aussi des poissons chats du Groenland ainsi que de gros poissons rouges. Nous les avons vidés et découpés puis nous les avons ramenés à l'école pour qu'ils soient cuisinés. Après avoir mangé, nous avons présenté nos brochures. Les Norvégiens sont passés les premiers, ils avaient un livre avec des photos de Bergen, qu'ils nous ont montré. Nous étions les deuxièmes. Nous avons parlé du contenu de la brochure et de comment elle avait été faite. La dernière était Nuunu qui avait fait le brochure sur Saattut avec une autre fille, Andrea. Découpage d'un poisson chat Remontée d'une ligne

PowerPoint Presentation:

Ce que j'ai appris aujourd'hui : - Comment découper les poissons - Que les Groenlandais ont une fois par an, une semaine consacrée à la pêche. - Que les Groenlandais ont peur des insectes volants comme les mouches. - Que les jeunes Norvégiens parlent tellement bien anglais qu'on a du mal à les suivre. Présentation des Norvégiens Présentation faite par Nuunu

PowerPoint Presentation:

Journée 4 : Le matin, nous avons fait une ballade en chiens de traîneaux autour de Saattut, pendant que les élèves de l'école remontaient les lignes que l'on avait remises à l'eau le jour précèdent. Il y avait trois groupes, Célia et Marine Charon, Marion et Charlotte, Kari et Sander, nous étions conduits par trois chasseurs-pêcheurs de l'île : Apollo, Aggaluk et Nikolaj. Apollo a pris 10 chiens et Aggaluk, 8. Célia et Marine Charon ont fait une vingtaine de kilomètres, quant à Marion, seulement une demi-douzaine environ, car le conducteur du traîneau trouvait qu'il faisait trop froid. La journée se termina dans les familles avec diverses activités.

PowerPoint Presentation:

Sur le traîneau de Marion Sur le traîneau de Célia à la sortie de Saattut Ce que j'ai appris aujourd'hui : - Comment manier un fouet - Que les chiens, en été, soit restent près de la maison de leur propriétaire soit sont parqués sur des îlots autour de Saattut. - Les chiens sont loyaux, si ils sont détachés, ils rejoignent la meute ou suivent leur maître. - Les chiens sentent quand la glace est mauvaise, c'est à dire fragile. Certains ne font pas l'affaire. - La peau de rennes est l'une des plus chaudes, c'est pour cela que l'on en trouve beaucoup sur les traîneaux.

PowerPoint Presentation:

Journée 5 : Ce matin là, nous sommes partis visiter le désalinisateur et le générateur de Saattut. Il n'y a pas de lac autour de Saattut donc il faut qu'ils filtrent l'eau du fjord. L'eau est d'abord pompée dans le fjord puis stockée dans une grande cuve de 50 000 litres. Ensuite elle passe par différents filtres et l'on finit par les rayons ultra-violet pour enlever les dernières bactéries. Elle est acheminée jusqu'à un endroit où tous les habitants peuvent la prendre. Quant à l'électricité, elle est fournie par trois générateurs qui tournent au fioul. Le plein est fait 2 fois par an. Un seul générateur marche à la fois, et l'on alterne toutes les 8000 heures. Nous sommes rentrées manger dans les familles et ensuite, nous avons présenté les maquettes de nos villes en 2050. Le projet des élèves de Saattut est de construire un nouveau port et un port à sec pour les kayaks et autres. Nous avons pu voir les travaux des absents en ligne sur le blog du projet, les maquettes des délégations portugaises et espagnoles qui n'étaient pas là. Le soir, nous avons mangé tous ensemble à l'école pour le dîner de clôture : du flétan, du caribou, de la soupe de poisson et des pommes de terre.

PowerPoint Presentation:

Désalinisateur Écran de contrôle des générateurs Ce que j'ai appris aujourd'hui : - Comment on pompe l'eau - Ils font un trou au-delà des « ice-flowers » qui sont formées par le mouvement de la marée. - Les habitants font attention à leur consommation d'eau et à ne pas faire de gaspillage. - Les Groenlandais mettent souvent du curry dans leurs plats. - La peau de baleine crue est très appréciée et assez rare, c'est un plat de fête.

PowerPoint Presentation:

Journées 6 et 7 : C'était le week-end, nous le passions donc avec les familles d'accueil. Le samedi midi, Célia est allée faire une promenade sur l'île et a pique-niqué. Diana étant malade, Marion est restée à la maison la matinée. Mais nous nous sommes rejointes l'après-midi, pour aller à la pêche au trou avec Piitaaraq (le père de la correspondante de Célia). Nous n'avons ramené qu'un poisson chacune. Le soir Marion et moi avons mangé ensemble. Le dimanche, vers 11h, nous sommes parties à la pêche avec Piitaaraq, Gundil, etc... Des amis de la famille avaient posé des filets à environ 30 km de Saattut, nous les avons remontés. Il y avait beaucoup de flétans. Nous sommes rentrées vers 16h, nous étions restées près de 5h là-bas ! Le lendemain, nous sommes parties de Saattut à 9h30 en hélicoptère.

PowerPoint Presentation:

Remise à l'eau des filets Remontée des filets Ce que j'ai appris : - Il n'y a que 4 chaînes à la télévision - Les vêtements en peau de phoque ne doivent pas aller à la machine, on la nettoie avec de la neige. - Pour retirer les poissons des filets, on les prend par les branchies puis on tire. - Parfois lors de la pêche au trou, il suffit d'un mètre d'écart entre deux trous pour que l'on ne trouve pas de poisson. - Les Groenlandais attachent souvent des traîneaux derrière les motos neiges pour pouvoir transporter plus de monde.

authorStream Live Help