新建 Microsoft PowerPoint 演示文稿

Views:
 
Category: Entertainment
     
 

Presentation Description

We provide exquisite handmade wedding gowns, formal gowns, cocktail, bridesmaid and evening gowns in affordable price. Shop for the newest style bridal gowns and formal dresses at famous dress shop online in Australia.

Comments

Presentation Transcript

Test PS2 sur PlayFrance :

Test PS2 sur PlayFrance La série des Soul Calibur n'a de cesse d'émoustiller une communauté de fans pourtant accoutumée à attendre comme le loup blanc chaque nouvel opus de ce fleuron de la baston 3D. Il aura fallu attendre près de deux longues années pour le coup d'essai déjà plus que convaincant de Soul Edge [Playstation 1997] se transforme en véritable coup de maître à l'arrivée de Soul Calibur en 1999 sur la feu Dreamcast de Sega. Suscitant plus que jamais les convoitises de vils esprits, Soul Edge, l'épée damnée sera à nouveau confrontée à la Soul Calibur, dans un combat fratricide dont l'issue demeure bien incertaine. L'histoire se répète continuellement, réunissant les fines lames des quatre coins du globe dans un troisième chapitre où seuls les plus braves subsisteront. Trois nouvelles recrues viennent gonfler les rangs d'un casting de personnages haut en couleurs : - Zalsalamel, l'archange de la mort porteur de la Death Scythe convoite ardemment la lame maudite et jouera un rôle tranchant dans ce troisième volet. Cette dernière s'avère d'ailleurs forte intéressante à jouer de part son style résolument excentrique qui se démarque singulièrement de celui de ses petits camarades. Soul Calibur 3 réunit un panel de combattants juste ahurissant parmi lesquels les fans de la première heure retrouveront les figures emblématiques de la série telles que le valeureux Heishiro Mitsurugi, l'impassible Taki ou encore la très provocante Ivy. Chaque protagoniste bénéficie d'une identité visuelle qui lui est propre et dispose d'une garde robe à faire pâlir un Karl Lagerfeld au meilleur de sa forme. En plus de proposer une ribambelle de combattants tous plus charismatiques les uns que les autres, Soul Calibur 3 dispose d'un éditeur de personnages qui vous permettra de façonner votre propre guerrier en piochant dans une foultitude de paramètres. Ainsi, une fois avoir opté pour la classe à laquelle il souhaite appartenir : barbare, voleur, moine, ménestrel, samuraï, assassin, pirate, saint, ninja ou même gladiateur, il vous sera possible de générer le modèle physique de votre combattant à savoir sa corpulence, son sexe, sa taille, la couleur de ses yeux ou même de ses cheveux, la finalité étant bien évidemment de le mesurer aux plus grands épéistes du globe. Bien plus consistant qu'à l'accoutumée, ce dernier ôtera progressivement le voile de mystère pesant sur chaque personnage à travers une multitude de cinématiques dont la plupart sont désormais interactives puisqu'elles vous obligeront en effet à effectuer un enchaînement de touches afin que votre personnage esquive une attaque adverse. Principalement basé sur les réflexes, ce système ayant déjà fait ses preuves dans des titres tels que Shenmue ou plus récemment Bio Hazard 4 abroge toute passivité lors des cut scenes et vous contraindra à rester sur vos gardes, pad en main. Aux Quick Time Events viennent s'ajouter de nombreuses bifurcations scénaristiques où chaque choix aura non seulement une incidence directe sur le cours de l'histoire mais également sur les adversaires que vous aurez à affronter. Un bon point donc. Mais la grande nouveauté du titre réside bel et bien dans le Lost Chronicle Mode, un cocktail détonnant de combat et de stratégie dans lequel vous serez à la tête d'une petite escouade de combattants ayant pour principal objectif de prendre d'assaut la forteresse ennemie. Une rencontre avec une troupe adverse sur la map entraînera une série de joutes musclées à l'issue desquelles votre combattant confectionné avec amour dans l'éditeur de persos grappillera de précieux points d'expérience. Sans pour autant être aussi complet qu'un Kessen de Koei, ce Lost Chronicle Mode s'avère assez efficace et bien élaboré pour procurer un plaisir de jeu immédiat. D'aucuns jèteront un regard cauteleux sur ce mode pour le moins inhabituel dans ce genre de production d'autres salueront la bonne intention de Namco de vouloir diversifier son titre phare sans pour autant en dénaturer son inestimable essence. Bénéficiant d'effets visuels savoureux tirant pleinement parti des capacités de la console, le dernier rejeton de Namco profite d'une réalisation technique solide en dépit de quelques ralentissements occasionnels. La modélisation des personnages se veut un tantinet plus fine que dans Soul Calibur II mais c'est surtout les décors qui gagnent en éclat et il ne sera pas rare de rester ébahit devant les magnifiques panoramas dressés par les levels designers. Véritable meelting pot aux influences diverses et variées puisant dans les cultures asiatiques et européennes, les environnements sont splendides et fourmillent de détails certes anodins mais qui contribuent à faire de ce Soul Calibur 3, un titre visuellement splendide. D'un point de vue sonore le constat est tout aussi élogieux avec des orchestrations tantôt envoûtantes tantôt percutantes qui soulignent particulièrement bien l'action. Les doublages ne sont pas en restent et proposent les désormais indispensables voix originales, avec une cinquantaine de répliques pour chaque combattant, bref du tout bon. La substantielle moelle du gameplay demeure quant à elle quasi intacte, et le titre se joue globalement comme ses précurseurs et s'aborde toujours intuitivement tant pour un néophyte que pour un joueur confirmé. Le titre regorge de subtilités telles que les fameuses Guard Impact, Soul Charge ou autre Ukemi qu'il vous faudra appréhender dans un mode entraînement toujours fort bien élaboré. test par Nico 9 / 10Verdict Doté d'une réalisation de tout premier ordre, d'un contenu qui s'étoffe de nouveautés fort sympathiques et de personnages toujours aussi charismatiques, Soul Calibur 3 pourrait être considéré comme l'opus de la maturité pour une série qui ne cesse de se bonifier. Difficile de pinailler devant une telle prestation qui, à défaut de proposer un changement radical dans la série, se permet tout de même d'offrir de petites fantaisies somme toute bienvenues. Un soft qui s'impose naturellement comme un achat chaudement recommandé pour cette fin d'année short wedding dresses .

authorStream Live Help