Présentation Histoire 4e 2011

Views:
 
Category: Education
     
 

Presentation Description

No description available.

Comments

Presentation Transcript

Slide 1:

MISE EN ŒUVRE DES NOUVEAUX PROGRAMMES DE 4 e Histoire Du siècle des Lumières à l’âge industriel Inspection pédagogique Régionale d’Histoire-Géographie Académie de Besançon (mars 2011)

Slide 2:

APPROCHE GENERALE Conserver un découpage horaire identique pour le cycle central : environ une quarante d’heures pour l’Histoire, idem pour la Géographie ( parité à respecter ) et un peu plus d’une vingtaine d’heures pour l’Éducation Civique. Poursuivre le travail sur les démarches : entrées en Histoire et statut de l’exemple ; études de cas en Géographie ; situations concrètes en Éducation Civique. Réfléchir à la progressivité des apprentissages en lien avec le socle commun et l’évaluation des compétences. Délivrer un enseignement problématisé porteur de sens. L’exemple d’une programmation annuelle par le GT collège Une aide à la mise en œuvre : les documents « Ressources pour la classe » disponibles sur Eduscol. Intégrer l’Histoire des arts.

Slide 3:

QUEL FIL DIRECTEUR ? Un programme centré sur l’étude de l’Europe et de la France Un programme recentré sur les XVIII e et XIX e siècles : Un programme conçu comme un bloc cohérent et homogène autour des ruptures de la Révolution et de l’Empire Un programme qui prend en compte une réalité : L’Europe domine alors le monde → Quelles ruptures politiques, économiques, sociales et idéologiques assurent à l’Europe des XVIIIe et XIXe siècle une domination mondiale ? Pièges à éviter Consacrer trop temps à une approche factuelle des ruptures révolutionnaires Sacrifier le XIXe siècle (50 % du temps doit lui être consacré) « Recycler » les cours de l’ancien programme

Slide 4:

QUELLES DEMARCHES ? « L’étude s’appuiera sur des exemples…L’étude sera conduite à partir de… L’étude repose sur… » (extraits des programmes d’Histoire de collège, 2008) L’exemple intégrateur… Une démarche fondamentalement pédagogique invitant à partir du concret pour intéresser les élèves Une démarche qui repose sur des supports concrets sur lesquels la pensée d’un élève de 13 ans peut se construire parce qu’ils lui permettent de se représenter quelque chose (un personnage, un lieu…) Une démarche qui veut favoriser chez les élèves l’acquisition de repères ancrés dans des images mentales Une démarche pour faire découvrir les traits essentiels d’une réalité historique

Slide 5:

QUELLES DEMARCHES ? L’exemple intégrateur : des pièges à éviter… Réaliser des études exhaustives comme dans une démarche universitaire Réduire les cours d’histoire à une juxtaposition de détails anecdotiques à l’appui d’un discours théorique Des règles de mise en œuvre… Choisir les supports de l’étude en fonction de leur pertinence pour faire découvrir des savoirs généraux Construire l’étude à partir d’un fil conducteur qui donne le sens de l’étude S’appuyer sur un nombre raisonnable de documents utilisés diversement Contextualiser l’étude pour dégager les traits essentiels de la réalité historique envisagée →A partir d’une réalité historique complexe, il s’agit d’identifier et de fonder des repères simples associés à une image mentale

Slide 6:

QUELS APPRENTISSAGES ? En classe de 4 e , en Histoire, les élèves : Consolident leur pratique de sources historiques diverses Approfondissent leur maîtrise des repères Développent davantage l’exposition (orale ou écrite) de leurs connaissances Appréhendent de façon transversale les arts comme témoins de l’histoire des XVIIIe et XIXe siècles en s uivant un « itinéraire composé d’au moins une œuvre et/ou un artiste significatif pour chacune des parties du programme »

Slide 7:

HISTOIRE DES ARTS L’Histoire des Arts au collège

Slide 8:

I - L’EUROPE ET LE MONDE AU XVIIIe SIÈCLE ( environ 25% du temps consacré à l’histoire) Quatre thèmes à traiter en une dizaine d’heures : L’Europe et le monde au début du XVIIIe siècle ; les Lumières ; les traites négrières et l’esclavage ; les difficultés de la monarchie française sous Louis XVI Favoriser les liens entre les thèmes pour donner de l’unité à l’ensemble Un sujet d’introduction au programme ( deux heures ) Un tableau pour installer des repères Un sujet risqué : Pas d’exhaustivité ! Concrétiser les cartes par des images ! L’Europe engagée dans la première mondialisation est celle de l’occident du continent Une source historique à étudier avec précaution : commande à visée de propagande plutôt que documentaire Une possibilité : suivre les voyages de Pierre le Grand en Europe (fin XVIIe siècle) → Associer un récit à une carte pour la concrétiser Exemple de tableau : Claude-Joseph Vernet, Première vue du port de Bordeaux: prise du côté des Salinières , 1758, Paris, Musée de la Marine

Slide 9:

I - L’EUROPE ET LE MONDE AU XVIIIe SIÈCLE ( environ 25% du temps consacré à l’histoire) Un autre sujet risqué : éviter en trois heures l’écueil de l’abstraction des idées L’exemple de Voltaire : Un philosophe accessible aux élèves et dont les indignations sont représentatives de son temps Se concentrer sur la mise en cause des fondements idéologiques et spirituels de la société d’ordres au travers de l’étude choisie

Slide 10:

I - L’EUROPE ET LE MONDE AU XVIIIe SIÈCLE ( environ 25% du temps consacré à l’histoire) Un thème à traiter en 3 heures en lien avec le thème « Regard sur l’Afrique (5 e ) et avec les deux thèmes précédents du programme de 4 e Deux phénomènes à étudier dans le contexte général des traites : La traite atlantique à son apogée L’utilisation des esclaves Un fil conducteur : comment des logiques différentes en Afrique, en Europe et en Amérique ont permis l’essor de la traite par l’Atlantique au XVIIIe siècle ?

Slide 11:

I - L’EUROPE ET LE MONDE AU XVIIIe SIÈCLE ( environ 25% du temps consacré à l’histoire) Trois pièges à éviter : Faire l’histoire de la traite atlantique depuis le XVIe siècle Ne limiter l’étude qu’à un seul aspect (capture ou travail dans les plantations) Tomber dans les clichés et les représentations contemporaines (repentance mémorielle) → Faire de l’histoire Un exemple de mise en œuvre de la séquence par le GT Collège

Slide 12:

I - L’EUROPE ET LE MONDE AU XVIIIe SIÈCLE ( environ 25% du temps consacré à l’histoire) Faire prendre conscience en deux heures de trois aspects paradoxaux des années 1780 : Au départ : une crise financière et non pas politique Un roi absolu qui soutient une révolution américaine… qui l’a ruiné Un régime qui veut se réformer dans un contexte de crise et qui en meurt La notion de crise comme fil directeur Eviter tout cliché, tout simplisme dans les causes

Slide 13:

II - LA RÉVOLUTION ET L’EMPIRE ( environ 25% du temps consacré à l’histoire) Trois thèmes liés entre eux à traiter en une dizaine d’heures Fixer les repères principaux afin de marquer des ruptures à partir d’images Croiser trois moments forts avec des figures individuelles ou collectives, par exemple : Le peuple de Paris (1789) ; La Fayette (1790) ; Robespierre (1794) ; Bonaparte (1799) pour faire apparaître les notions fondamentales de la vie politique française en 5 heures Quelle est la logique politique des quinze années d’événements au cours desquels les Français créent un nouveau cadre politique et social ?

Slide 14:

II - LA RÉVOLUTION ET L’EMPIRE ( environ 25% du temps consacré à l’histoire) Pièges à éviter S’engager dans un récit linéaire exhaustif pour comprendre les enchaînements Développer une histoire des idées Ne pas respecter la parité entre les trois moments retenus Recycler ses anciens cours De nombreux itinéraires Histoire des Arts possibles : David , la place de la Concorde

Slide 15:

La place de la Concorde exemple des avatars du sens et de la signification des œuvres d’arts (Thématiques : « Arts, espace, temps » ou « Arts, Etats et pouvoir ») Une place royale conçue à partir de 1754 par Jacques Ange GABRIEL autour de la statue équestre néo-classique de Louis XV qui lui donne son nom. → Manifester de la présence royale, comme dans d’autres villes du royaume Lieu de chute de la monarchie : la statue de Louis XV est renversée le 11 août 1792 et est remplacée par une effigie de la Liberté ; Louis XVI puis Marie-Antoinette y sont guillotinés en 1793 → Elle prend le nom de « Place de la Révolution » Lieu d’exécutions de la Terreur : Les Girondins, Danton et Robespierre y sont exécutés → Les Thermidoriens la rebaptisent « Place de la Concorde » et complètent la décoration par les « chevaux de Marly » puis Bonaparte fait retirer l’effigie de la Liberté Redevenue « Place Louis XVI à la Restauration → Les Bourbons veulent en faire un lieu de commémoration du roi-martyr Louis-Philippe (fils de Philippe Egalité qui vota la mort de son cousin Louis XVI) la renomme « Place de la Concorde », la fait orner d’un monument neutre (l’obélisque de Louxor et ajoute les statues allégoriques de villes françaises Entre 1871 et 1918, celle de Strasbourg est voilée de noir… Une étude qui peut jalonner différents thèmes du programme

Slide 16:

II - LA RÉVOLUTION ET L’EMPIRE ( environ 25% du temps consacré à l’histoire) Deux questions principales à approfondir en 2 heures : Sur quelles bases se construit une France nouvelle ? Quels en sont les héritages politiques et culturels ? Articuler temps court/temps long Pièges à éviter L’étude du thème 2 ne doit pas être une illustration des temps forts de la Révolution Oublier d’inscrire l’étude choisie dans le fil conducteur du thème Oublier de s’appuyer sur des exemples concrets Confondre le thème 2 avec un bilan de la France en 1815

Slide 17:

II - LA RÉVOLUTION ET L’EMPIRE ( environ 25% du temps consacré à l’histoire) En deux heures , s’interroger sur les dynamiques de la situation de la France et de l’Europe en 1815 Ne pas s’arrêter à un tableau/bilan statique de la France et de l’Europe en 1815

Slide 18:

III - Le XIXe SIÈCLE ( environ 50% du temps consacré à l’histoire) A partir d’une étude contextualisée , en 5 à 6 heures Montrer les bouleversements économiques de l’industrialisation et ses conséquences sociales (la figure du bourgeois et l’apparition du prolétariat) Montrer que le bouleversement n’est pas forcément brutal , uniforme, ni toujours triomphant Montrer les courants idéologiques qui se construisent dans ce contexte De nombreux itinéraires Histoire des Arts possibles : autour de la gare, Bartholdi,… Pièges à éviter N’évoquer que le bouleversements économiques N’opposer que deux groupes sociaux : bourgeois / prolétaires Tomber dans les clichés : tous les bourgeois ne sont pas capitalistes et tous les prolétaires ne sont pas communistes ! Oublier les temporalités Voir l’exemple de mise en œuvre de la séquence par le GT Collège

Slide 19:

III - Le XIXe SIÈCLE ( environ 50% du temps consacré à l’histoire) Une séquence pour étudier en 5 à 6 heures comment l’héritage de la Révolution a été intégré à la vie politique française Tenir compte de l’apparition de nouveaux enjeux : La question sociale (en liaison avec l’âge industriel) Les revendications nationalistes (lien avec les thèmes de fin d’année) Une séquence « charnière » dans le programme à traiter en deux temps

Slide 20:

III - Le XIXe SIÈCLE ( environ 50% du temps consacré à l’histoire) Pièges à éviter Se perdre dans une description détaillée de la succession des régimes Proposer une approche désincarnée des institutions (organigrammes, …) Comprendre la période comme une marche inexorable vers la République Ne privilégier que les événements parisiens et oublier la province et les campagnes

Slide 21:

III - Le XIXe SIÈCLE ( environ 50% du temps consacré à l’histoire) Quatre idées à prendre en compte : Les peuples ne préexistent pas : il faut les inventer : musique, folklore, … Lier l’idée de nation à la notion révolutionnaire de souveraineté du peuple L’idée nationale se construit en réaction à une domination extérieure Des pouvoirs locaux mis en cause Piège à éviter : entrer dans le thème par une définition de nation A partir d’une étude contextualisée par une comparaison de cartes européennes, montrer en 3 heures comment la construction de l’idée nationale aboutit au bouleversement de la carte d’Europe

Slide 22:

III - Le XIXe SIÈCLE ( environ 50% du temps consacré à l’histoire) Un thème à traiter en 2 temps et en 3 heures → La relation de l’Europe au monde est fondée sur la domination lentement construite qui aboutit à une nouveauté : la construction de vastes empires par la violence et/ou par l’ acceptation des pouvoirs locaux → Des sociétés coloniales aux hiérarchies complexes Pièges à éviter Se perdre dans l’étude des causes La « repentance coloniale » Voir l’exemple de mise en œuvre de la séquence par le GT Collège

Slide 23:

III - Le XIXe SIÈCLE ( environ 50% du temps consacré à l’histoire) En deux heures , insister sur les changements géopolitiques de cette période : La Weltpolitik de Guillaume II L’alliance franco-russe L’Entente cordiale Comparer la carte d’Europe à des cartes satiriques dénonçant l’autre Se concentrer sur la crise de juillet 1914

Slide 24:

QUELQUES RESSOURCES

Slide 25:

Ressources

Slide 26:

Ressources Une synthèse récente sur la vie politique française au XIXe siècle, avec une abondante iconographie et de nombreux textes : Sylvie APRILE, la Révolution inachevée (1815-1870) et Vincent DUCLERT, La République imaginée (1870-1914) , (Belin, 2010)

authorStream Live Help