Asie orientale

Views:
 
Category: Education
     
 

Presentation Description

No description available.

Comments

Presentation Transcript

Slide 1: 

Akamatsu est un économiste qui, à la fin des années trente, a conçu la la stratégie de remontée de filières. - C'est une stratégie qui consiste à produire pour être exportés: l'industrialisation est donc extravertie (conquête des marchés extérieurs). - De plus, cette industrialisation extravertie procède par phases: produire, pour les exporter, des produits dont la valeur ajoutée est croissante.

Slide 2: 

- La remontée de filières est donc une succession d'étapes de développement. . Phase 1: le pays importe de l'énergie et des produits manufacturés. Phase 2: à l'abri des barrières protectionnistes, l'industrie locale choisit des secteurs à faible valeur ajoutée et s'organise pour exporter efficacement. Phase 3: les profits sont réinvestis pour préparer le saut vers des productions à plus haute valeur ajoutée; le niveau de vie augmente et les produits à faible valeur ajoutée sont délocalisés dans les pays voisins où les coûts de la main d'oeuvre sont encore bas. Phase 4: le pays se spécialise sur les nouvelles technologies (informatique, robotique, télécommunication, biotechnologies) et sur le tertiaire supérieur (services financiers)

Slide 3: 

* Pour que cette stratégie se développe, il faut forte synergie entre l'Etat et les entreprises. Exemples: le MITI (Ministry of International Trade and Industry) aide les entreprises à s'orienter vers la recherche-développement. Palmarès japonais en 2006: 128 millions d'habitants, 2ème PIB, 4ème exportateur de produits de haute technologie, 2è excédent commercial mondial, 3è émetteur mondial d'IDE. * Les entreprises s'organisent en réseaux financièrement liées entre elles par des banques: ce sont les keiretsu comme Toyota, Mitsui, Sumitomo. * Le secteur industriel est toujours le fondement de l'économie japonaise. Le Japon est 1er ou 2è dans les secteurs essentiels comme l'automobile, la construction navale, la robotique, les bio-technologies, l'électronique. * Il dégage d'énormes excédents commerciaux qui permettent aux entreprises de continuer à investir au Japon et à l'étranger.

Slide 5: 

Cette diffusion du modèle japonais joue un rôle essentiel dans le développement de l'Asie orientale. Les délocalisations des produits japonais à plus faible valeur ajoutée se sont réalisées à proximité du Japon vers des pays où le coût de la main d'œuvre était alors bas (Corée du Sud, Taiwan, Hong Kong, Singapour années 1970). A leur tour, bénéficiant des investissements japonais, ils sont entrés dans un développement économique extraverti avec remontée de filières (années 1980).

Slide 6: 

Actuellement, la production de produits à faible valeur ajoutée ou le montage des produits sont renvoyés dans un second cercle de pays-atelier comprenant la Malaisie, la Thaïlande, l'Indonésie ou les Philippines. La Chine s'est intégrée au système en offrant une main d'œuvre abondante, à bas coût et soumise.

Slide 7: 

Union Européenne Etats-Unis Malaisie Philippines Indonésie Vietnam Thaïlande Chine Hong-Kong Taiwan Corée du Sud Japon L’AIRE DE PUISSANCE ASIATIQUE Moteur de l’Asie orientale NPI de 1ère génération Chine littorale NPI de 2ème génération Flux : IDE et marchandises

authorStream Live Help